Défiscaliser dans l’immobilier ? Mode d’emploi !

Publié le : 11 février 20214 mins de lecture

La défiscalisation présente de nombreux avantages, à condition de favoriser la meilleure solution en fonction de ses objectifs sur le moyen et long terme, et du montant de ses impôts. Il s’agit d’investir une partie de ses revenus dans certains secteurs, l’immobilier par exemple, pour ensuite recevoir un pourcentage de la somme investie sous forme de réduction d’impôts. C’est une méthode qui se fait en toute légalité. Mais alors, comment défiscaliser dans l’immobilier ?

C’est quoi la défiscalisation immobilière ?

Pour défiscaliser dans l’immobilier, il est nécessaire de choisir la méthode qui correspond au mieux à ses propres attentes. Aujourd’hui, de nombreuses lois de défiscalisation immobilière coexistent, chacune ayant ses limites et ses avantages. Pour l’État, ce terme consiste à permettre aux particuliers qui investissent dans le cadre de l’un des dispositifs existants une réduction d’impôts. Les conditions d’obtention de cette réduction d’impôt, les durées, les montants et les modes de calcul seront déduits en fonction de ces dispositifs de défiscalisation immobilière. Donc, pour optimiser son imposition, il est important de comprendre précisément les conséquences pratiques de chacun d’eux. Mais de quels dispositifs s’agit-il exactement ?

Quels sont les principaux dispositifs de défiscalisation immobilière ?

D’abord, il y a l’exonération. Il s’agit d’une dispense, partielle ou totale, d’un impôt à payer. Puis, il y a le déficit fiscal, qui s’acquiert lorsque les charges sont supérieures aux revenus attachés au bien immobilier. Ensuite, il y a le crédit d’impôt, qui consiste en une déduction de l’impôt calculé. Si la somme des dépenses est notamment supérieure à l’impôt dû, le Trésor public rembourse le surplus. Mais encore, il y a la réduction d’impôt, qui représente une diminution de l’impôt à payer suite à des dépenses engagées. Et enfin, l’abattement fiscal, qui correspond à un pourcentage forfaitaire soustrait à l’impôt sur le revenu.

Quelle formule choisir ?

Il existe plusieurs formules pour défiscaliser dans l’immobilier. D’abord, le dispositif de la loi Cosse implique les investissements effectués dans le neuf comme dans l’ancien. Les lois Malraux et Monuments historiques permettent d’investir dans des immeubles rénovés et classés, dont elles n’entrent pas dans le calcul de plafonnement des niches fiscales. Puis, la loi Censi-Bouvard permet de défiscaliser tout en investissant dans des habitations meublées au sein de résidences de services. La loi Denormandie propose d’accomplir une défiscalisation dans l’ancien. Et la loi Pinel permet une réduction d’impôt calculée en fonction de la durée de la location et du montant du bien acquis.

Plan du site